Qu’est ce que l’esprit humain ? 
On vit le moment présent en faisant nos choix sans se poser de question, mais qu’est ce qui influence nos choix ? Posez vous la question. Qu’est ce qui fait de vous ce que vous êtes ? Qu’est-ce qui pousse une personne à faire un choix plutôt qu’un autre ?

Une des métaphores qui revient le plus souvent pour comprendre le fonctionnement de l’esprit humain est la comparaison à un iceberg. L’iceberg, cette grande masse de glace, se divise en 3 parties dont une partie visible qui représente environ 10 % de sa surface et deux parties invisibles qui sont immergées et constituent les 90% restants.

Ces 3 parties cohabitent et forment un "tout" indissociable.

Quand nous voyons un iceberg nous avons connaissance simplement de la partie visible et on ne s’image pas de l’immensité de ce bloc de glace. Et bien l’esprit humain est constitué de la même façon avec :

  • Le Conscient : correspond à la partie visible de l’iceberg, c’est notre “conscience du moment”. Le Conscient gère environ 15% de notre fonctionnement global. Il analyse, réfléchit, calcul… tout ce qu'il peut voir, entendre, sentir et s'exprime par la voix (la parole), le langage des signes… Le conscient traite 1 à 3 informations par seconde. L’esprit conscient, c’est l’endroit où nous passons la plupart de notre temps. Il possède principalement 4 parties distinctes :

  1. L’analyse : partie qui a la capacité de faire des bilans et de prendre des décisions.

  2. Le rationnel : nous aide à trouver des raisons et justifier pourquoi on est comme on est et que les choses sont comme elles sont.

  3. La volonté – C’est la partie de l’esprit conscient qui met l’énergie nécessaire à la réalisation de nos choix et de nos décisions. C’est aussi la partie de nous qui a de l’initiative. Le seul problème avec cette partie, c’est qu’elle a tendance à se fatiguer rapidement.

  4. La mémoire à court terme : C’est la mémoire de tous les jours. C’est la partie de l’esprit conscient qui est capable de se souvenir d’un numéro de téléphone qu’on vient de se faire donner, juste avant de l’écrire sur un bout de papier pour ne pas l’oublier.

 

  • L’Inconscient : on y a enfuit nos émotions, nos peurs, nos habitudes, nos valeurs, nos croyances… Cette partie s’est forgée durant la 1ère partie de notre vie et interagie quotidiennement sur nos choix et notre façon d’être. De plus en plus d’études en neurosciences tendent à montrer que nos décisions sont prises en premier lieu par la partie inconsciente de notre esprit. L'inconscience est une partie de nous, qui gère plus de 85% de notre fonctionnement global. L’esprit inconscient contrôle essentiellement les fonctions automatiques du corps telles que le système immunitaire, le cœur qui bat, déglutitions, les émotions, marcher, l'équilibre le clignement des yeux, la respiration, les, envies... L'Inconscient traite plus 2 000 informations par seconde. Il se rappelle de tout depuis notre naissance à maintenant, il n'a aucune notion du temps. C'est pour cela que parfois certaines choses peuvent resurgir du passé après plusieurs années (émotions de tristesse et bien d'autres). L'Inconscient associe absolument tout ce qu'il voit, entend et sent et s'exprime par des couleurs, des formes ou des symboles. C'est pour cela que des fois nous avons des sensations bizarres quand il y a une douleur. Par exemple pour une migraine ,la douleur peut-être comme une barre de métal, un coup de marteau...ce sont des symboles.

  • Le Subconscientl’esprit subconscient a tout pouvoir et est de nature intemporelle. Pour comprendre comment l’esprit subconscient fonctionne, vous devez comprendre qu’il fonctionne de façon très similaire à un ordinateur. Un ordinateur ne peut pas fonctionner sans ses programmes et ses logiciels. S’il n’y a pas de programme dans l’ordinateur, rien ne se passe. Si vous voulez que votre ordinateur accomplisse des tâches, vous devez installer un programme. Si vous voulez que votre ordinateur accomplisse une tâche différente de ce qu’il accomplit déjà en ce moment, vous devez acheter et installer dans l’ordinateur un nouveau programme pour qu’il puisse accomplir la nouvelle tâche. C’est de cette façon que l’esprit subconscient fonctionne aussi. Il fonctionne exactement de la même façon qu’un ordinateur, sauf qu’il est beaucoup plus puissant. Dans l’esprit subconscient, il y a 4 parties bien distinctes qui nous intéressent pour comprendre le fonctionnement de l’hypnose :

  1. La mémoire à long terme : tout ce que nous avons vécu et appris dans notre vie est enregistré dans notre esprit subconscient, souvenirs, idées, croyances, valeurs...

  2. Les émotions : que l’on vit et que l’on ressent naissent à partir du Subconscient. Elles naissent à partir des idées que l’on entretient et qui sont entreposées dans le Subconscient.

  3. Les habitudes : toutes les habitudes et les automatismes que l’on a sont des programmes que l’on accomplit sans y penser, sans y réfléchir. Ces programmes se situent dans le Subconscient.

  4. L’instinct de survie : le travail de l’esprit subconscient est de se protéger et de nous protéger. 

 

La notion la plus importante à retenir à propos de l’esprit subconscient, c’est qu’il a tout pouvoir.

Toute idée qui réussit à pénétrer à l’intérieur de celui-ci devient votre entière réalité. Cette idée, ou suggestion, devient alors votre nouveau programme.

Donc, c’est aussi dans le Subconscient que réside toute la puissance du changement. La puissance du Subconscient.

Tout le travail de l’hypnose réside dans la réussite à insérer une nouvelle idée (donc un nouveau programme) dans le Subconscient pour vous aider à changer et à atteindre vos objectifs.

Ces 3 parties interagissent en permanence. L’hypnose intervient en permettant de modifier temporairement le fonctionnement de l’Inconscient, ce qui a pour effet direct de changer la perception ou le comportement du Conscient.

Le cerveau et notre conscience peuvent "se programmer", se conditionner d'après des événements de vie marquants (conflits, traumatismes, stress psycho-émotionnels, croyances, non-dits, conditions de naissance et de conception...) vécus personnellement ou hérités de notre famille, de nos ancêtres (mémoires transgénérationnelles), ou de notre environnement.

Une grande partie de ces influences se retrouve stockée dans l'Inconscient, et peut influencer nos comportements, notre équilibre psycho-émotionnel, nous causer des situations relationnelles ou des schémas répétitifs difficiles et stressants, des sabotages, des blocages, des parasitages, des accidents... Sur le plan physique, cela peut engendrer des somatisations : des douleurs, des maladies, des symptômes et des troubles de santé qui essaient de nous communiquer quelque chose à résoudre .

 

Le facteur critique de l’esprit conscient

Maintenant, si l’hypnose était si facile, tout ce que l’on aurait à faire serait de présenter une nouvelle idée ou une nouvelle suggestion au Subconscient et celle-ci serait acceptée sur-le-champ. Et cette idée deviendrait votre entière réalité.

Mais, il y a une embûche : le Subconscient a des mesures de sécurité en place pour se protéger. Il a un employé fidèle qui s’appelle le « facteur critique ». Le facteur critique est en quelque sorte le garde du corps du Subconscient.

Le facteur critique réside dans l’esprit conscient, mais travaille au service de l’esprit subconscient. Son travail consiste à filtrer et à empêcher les idées du monde extérieur de venir polluer votre univers intérieur.

Lorsqu’une suggestion est bloquée et ne peut pas franchir la limite imposée par le facteur critique, la suggestion n’a qu’une seule autre place à aller. Et cette place, c’est la volonté.

Et vous savez déjà très bien ce que la volonté peut et ne peut pas faire, n’est-ce pas ? La volonté est puissante et est très utile, mais elle a une fâcheuse tendance à s’affaiblir après un certain temps.

L’hypnose, c’est le contournement du facteur critique de l’esprit conscient et la mise en place d’une idée acceptable unique.

On s’aperçoit rapidement que ce qu’il faut faire, c’est contourner le facteur critique pour que la nouvelle suggestion puisse entrer et faire son miracle. Mais comment faire pour contourner le facteur critique ?

L’imaginaire est la clé !

La solution pour contourner le facteur critique, c’est l’imaginaire. En utilisant l’imaginaire, la capacité d’analyser les suggestions est contournée temporairement.

C’est lorsque le facteur critique est occupé qu’il laisse passer les nouvelles idées ou suggestions dans le Subconscient.

À partir du moment que l’on imagine ou que l’on fait «semblant de», automatiquement, notre facteur critique est contourné.

C’est de cette façon que l’on fera en sorte que le subconscient acceptera comme étant vraie toute suggestion qui lui sera présentée.

Le subconscient les acceptera aussi puisqu’il n’a pas la capacité de faire la différence entre le monde extérieur et le monde intérieur.

Émile Coué disait que : « La volonté cède toujours à l’imaginaire »

Pour démontrer ce point, Monsieur Coué donne l’exemple suivant :

Supposons que nous placions sur le sol une planche de 20 mètres de long et de 20 cm de large. C’est évident que tout le monde serait capable d’aller d’un bout à l’autre de cette planche sans perdre l’équilibre. Maintenant, si on change les conditions de l’expérience et qu’on suppose cette même planche à la hauteur des tours d’une cathédrale. Qui donc la personne sera capable de s’avancer, seulement d’un mètre, sur cet étroit chemin ? Vous n’auriez pas fait deux pas que vous vous mettriez à trembler, et que malgré tous vos efforts de volonté, vous tomberiez infailliblement sur le sol.

Pourquoi ne tomberiez-vous pas si la planche est à terre et pourquoi tomberiez-vous si elle est élevée ?

Tout simplement parce que dans le 1er cas vous vous imaginez que c’est facile d’aller jusqu’au bout de cette planche, tandis que dans le second, vous vous imaginez que vous ne le pouvez pas.

Donc, pour arriver à contourner le facteur critique, il s’agit de travailler en étroite collaboration avec l’imaginaire. C’est avec l’imaginaire que l’on arrivera à imprimer des suggestions dans le Subconscient.

C’est avec l’imaginaire que l’on arrivera à influencer et à impressionner le Subconscient à accepter les suggestions et les changements que l’on veut voir s’opérer.

Les outils de l’imaginaire sont : les images, les sons, les sensations, les odeurs et les saveurs. Ce sont donc nos 5 sens intérieurs. C’est avec eux que l’on travaille pour stimuler l’imagination.

La mise en place d’une idée acceptable

Le Subconscient, de par sa nature, n’a aucune initiative. L’initiative appartient à la volonté qui, elle, réside dans l’esprit conscient.

C’est donc avec la volonté que l’on crée et que l’on amorce un mouvement, le désir de changer. Mais c’est avec l’imaginaire que l’on imprime l’idée, la suggestion, dans le Subconscient.

Et c’est dans le Subconscient qu’une idée peut faire des racines pour devenir une habitude, une nouvelle croyance, une nouvelle valeur à laquelle on se réfère dans le futur.

Mais, pour imprimer une idée, il faut toujours bien que celle-ci nous soit claire et définie. Il faut avoir un objectif clair et précis.

Donc, une fois que l’on sait précisément ce que l’on veut obtenir, nous devons simplifier cette idée à sa plus simple expression. Nous devons réduire cette idée à une suggestion unique, claire, précise et acceptable.

C’est quoi une idée ou une suggestion acceptable ? C’est une idée qui doit plaire et ne pas trop choquer les valeurs ou les croyances actuelles de la personne qui la reçoit. Aussi, pour qu’une suggestion ait le plus d’impact, on doit concentrer notre attention sur une seule idée acceptable à la fois.

 

L’hypnose, c’est le contournement du facteur critique de l’esprit conscient en utilisant les forces de l’imaginaire, et la mise en place par saturation d’une seule et unique idée acceptable (en accord avec les valeurs et les croyances de la personne).